Ballonnements, syndrome du côlon irritable… Les obstacles à une bonne digestion sont nombreux. Une diététicienne donne des conseils pour les éviter.

Quelles sont les solutions pour une digestion facile ?

A titre préventif, c’est-à-dire si vous souhaitez éviter des problèmes de digestion, avant qu’ils ne s’installent, voici quelques mesures diététiques à prendre :

  • Manger en minimum 20 minutes.
  • Bien mâcher les aliments.
  • Evitez de consommer trop de boissons gazeuses, eau comprise.
  • Limiter la consommation d’aliments gras : frites et fritures, charcuteries, viandes grasses, beurre, crème fraîches, pâtisseries, desserts riches en lipides (graisses) comme le tiramisu ou le moelleux au chocolat.
  • Eviter une surconsommation de fromage. C’est un produit riche en lipides. On conseille une part par jour pour les femmes et 2 parts par jour pour les hommes au maximum. Si vous ne consommez pas de fromage, il faut le remplacer par un laitage pour les apports en calcium.
  • Limiter la consommation d’aliments qui peuvent donner des gaz et ballonnements : les légumes secs, les choux, les salsifis, les radis, l’artichaut, le maïs, le vert de poireau, l’ail, l’oignon, l’échalote, les haricots beurre, les haricots verts qui ne sont pas « extra fins », les cerises, les prunes, la pomme, la poire, etc.

Par ailleurs, il faut faire particulièrement attention aux  aliments qui contiennent du sorbitol. C’est un édulcorant couramment utilisé. Une surconsommation d’aliments et boissons contenant du sorbitol peut entraîner des troubles digestifs. Les produits les plus fréquents contenant du sorbitol sont les boissons « light », les bonbons et chewing-gums « sans sucre ». Pensez à vérifier la composition sur l’étiquette.

Si vous avez déjà des problèmes de digestions, vous pouvez suivre un régime « d’épargne digestive ». Le régime d’épargne digestive consiste à supprimer les aliments qui donnent des gaz, les aliments à goûts forts, les aliments riches en lipides (graisses) et certains autres aliments parfois mal tolérés.

Le pain et les produits laitiers provoquent-ils des ballonnements ? 

C’est surtout le pain frais qui peut donner des ballonnements chez les personnes sensibles. Dans ce cas-là, deux solutions :

  • Bien mâcher le pain.
  • Et si cela ne suffit pas, consommer du pain de la veille qui provoquera moins de ballonnements.

Quant aux produits laitiers, le lactose, qui est le glucide naturellement contenu dans le lait et les laitages, peut être responsable. Il est présent en toute petite quantité dans les fromages.

Le lactose peut être mal digéré par certaines personnes (baisse de la lactase dans leur organisme). Elles digèrent alors moins bien le lait et les laitages mais les fromages restent en général bien tolérés.

Sans intolérance avérée au lactose, il n’y a pas d’intérêt à supprimer ces produits de notre alimentation.

En cas de sensibilité au lactose, on peut consommer du lait pauvre en lactose, vendu dans les grandes et moyennes surfaces. Chez les personnes sensibles ou intolérantes au lactose, sa consommation peut entrainer des ballonnements, des maux de ventre, voir des diarrhées.

Comment soigner les remontées acides dans l’estomac ?

Pour soigner les « remontées acides », il faut consulter votre médecin qui vous orientera si nécessaire vers un spécialiste (hépato gastro-entérologue), surtout si les symptômes persistent malgré un premier traitement. Les origines des remontées acides peuvent être diverses et plus ou moins fréquentes.

Au niveau alimentaire, vous pouvez prendre quelques précautions :

  • Manger doucement et bien mâcher les aliments.
  • Pendant les repas, ne pas boire de trop grands volumes d’eau. Il est préférable de la boire surtout entre les repas.
  • Eviter la consommation de boissons gazeuses, même l’eau.
  • Eviter les aliments acides : tomates, agrumes, trop de vinaigre, cornichons, etc.
  • Si vous consommez du potage, prendre un petit bol et non des gros volumes.
  • Après les repas, ne pas s’allonger de suite : attendre au moins 30 minutes.
  • Limiter les aliments trop gras pendant les repas : frites et fritures, beurre, viandes grasses, sauces grasses, charcuterie, desserts riches en graisses comme la pâtisserie, la glace, le tiramisu, etc.
  • Eviter les aliments contenants de la caféine, de l’alcool, de la menthe.
  • Eviter les plats trop épicés (on lève le pied sur le poivre et le piment).
  • Eviter les repas trop copieux. Il est préférable de consommer un repas de volume « moyen » ou de le fractionner en décalant le fruit en collation par exemple

Si malgré toutes ces mesures diététiques, les « remontées acides » ne disparaissent pas, alors parlez-en à votre médecin traitant lors d’une consultation.

Si vous prenez un traitement, lisez la liste des effets indésirables. S’il s’avère qu’un de vos traitements peut entraîner ces effets secondaires, n’arrêtez pas votre traitement seul(e) et retournez voir le médecin qui vous l’a prescrit.